institut

SOUS LE SOLEIL DE SATAN

« (…) Le baiser du maquignon à Donissan, le suicide au rasoir de Mouchette, la double transmission d’un savoir (du maquignon à Donissan, de Donissan à Mouchette), et la résurrection de l’enfant à qui Donissan réinsuffle la vie, sont d’autant de signes qui renvoient au triple mouvement du cinéma de Maurice Pialat : capture, alchimie et restitution de corps, d’affects. »

Alain Philippon
Institut de l'image
Cité du livre 8 - 10, rue des Allumettes 13098 Aix-en-Provence cedex 2 - 04 42 26 81 82
Institut de l'image Cité du livre