institut

AKIRA KUROSAWA, 2E PARTIE

Suite au succès remporté par la réédition de plusieurs films d’Akira Kurosawa l’an dernier, huit autres titres ressortent à leur tour cette année en copies neuves restaurées. Certains, tournés pendant ou juste après la guerre, mettent en lumière des aspects méconnus de l’œuvre du cinéaste, notamment ses talents de documentariste. À ces titres s’ajoutent des films historiques plus connus, comme Sanjuro ou Barberousse, ainsi que le mythique et rare Dersou Ouzala (en copie 35 mm), témoignant de la richesse et de la variété d’une œuvre foisonnante.

Image ci-contre : Sanjuro (1962)

Akira Kurosawa, 2e partie
  • LE PLUS DIGNEMENT

    Ichiban Utsukushiku (Jap., 1944) 1h27 – copie numérique restaurée (DCP)
    Réal. Akira Kurosawa
    Int. Takashi Shimura, Soji Kiyokawa, Ichiro Sugai…

    Pendant la guerre, en 1944, de jeunes ouvrières volontaires, qui fabriquent des lentilles de précision pour les viseurs des canons, font tout pour augmenter la cadence et améliorer la productivité…

    Film inédit, tourné dans un style semi-documentaire, Le Plus Dignement est bien plus qu’un simple film de propagande.

    Le Plus dignement

    Séances

    • vendredi 3 mars à 18h30
    • dimanche 5 mars à 14h30
    • mardi 7 mars à 20h30
    • vendredi 10 mars à 16h45
    • mercredi 15 mars à 20h30
    • mercredi 22 mars à 14h00
    • vendredi 24 mars à 20h00
  • UN MERVEILLEUX DIMANCHE

    Subarashiki Nichiyobi (Jap., 1947) 1h49 – DCP
    Réal. Akira Kurosawa
    Int. Isao Numasaki, Chieko Nakakita, Atsushi Watanabe…

    Un jeune couple désargenté, Masako et Yuzo, vit séparé dans un Tokyo en ruines, après la guerre, et ne se voit que les dimanche avec l’espoir de vivre ses rêves sans avoir les moyens de les concrétiser…

    Film inédit. Optant une nouvelle fois pour un style proche du documentaire, Kurosawa décrit le quotidien du Tokyo d’après-guerre, entre débrouille et désarroi.

    Un Merveilleux dimanche

    Séances

    • samedi 4 mars à 20h30
    • lundi 6 mars à 14h30
    • vendredi 10 mars à 18h30
    • lundi 13 mars à 18h00
    • mercredi 22 mars à 15h45
    • vendredi 24 mars à 14h30
    • lundi 27 mars à 14h15
  • L'ANGE IVRE

    Yoidore Tenshi (Jap., 1948) 1h38 – DCP
    Réal. Akira Kurosawa
    Int. Takashi Shimura, Toshiro Mifune, Michiyo Kogure…

    Dans le Japon de l’après-guerre, le vieux docteur Sanada exerce ses fonctions dans un quartier pauvre, au bord d’un étang-poubelle. Il reçoit un truand blessé lors d’une rixe, et découvre qu’il est atteint de tuberculose…

    « L’Ange ivre est le premier film que j’ai dirigé qui soit libéré de toute contrainte extérieure. Dans ce film, je me suis enfin découvert moi-même. C’était mon film : je le tournais et personne d’autre ne le faisait. »

    Akira Kurosawa
    L'Ange ivre

    Séances

    • vendredi 3 mars à 20h30
    • lundi 6 mars à 16h40
    • mardi 14 mars à 20h30
    • mardi 21 mars à 18h00
    • jeudi 23 mars à 14h30
    • dimanche 26 mars à 14h30
  • CHIEN ENRAGÉ

    Nora Inu (Jap., 1949) 2h02 – DCP
    Réal. Akira Kurosawa
    Int. Toshiro Mifune, Takashi Shimura, Gen Shimizu…

    Un policier se fait subtiliser son arme de service dans un tram, et apprend que celle-ci a servi dans une affaire de meurtre. Il se met en tête de débusquer le coupable…

    « Chien enragé est l’une des œuvres les plus tendues, les plus captivantes du cinéaste, qui a déployé ici toute son époustouflante virtuosité technique. »

    Aldo Tassone, Akira Kurosawa


    Présenté par Robin Gatto et suivi d’un débat samedi 4 mars à 14h30

    Robin Gatto est journaliste, traducteur, réalisateur et monteur. Il est l’auteur notamment d’une monographie sur le cinéaste japonais Hideo Gosha aux éditions Lettmotif (2014), et a participé au coffret L’Âge d’or du cinéma japonais édité par Carlotta en 2016 (en vente à l’Institut de l’image pendant le cycle Kurosawa).
    Chien enragé

    Séances

    • samedi 4 mars à 14h30
    • lundi 6 mars à 20h30
    • mardi 7 mars à 18h00
    • vendredi 10 mars à 20h30
    • mardi 14 mars à 18h00
    • jeudi 23 mars à 16h30
    • samedi 25 mars à 20h30
  • VIVRE

    Ikiru (Jap., 1952) 2h23 – DCP
    Réal. Akira Kurosawa
    Int. Takashi Shimura, Shinichi Himori, Haruo Tanaka…

    Watanabe, chef de bureau au ministère de la Population depuis trente ans, apprend qu’il souffre d’un cancer qui le condamne à court terme. Il tente alors de rattraper le temps perdu et commence enfin à vivre…

    « Derrière son apparent classicisme Vivre se révèle d’une construction narrative très ambitieuse, rivalisant en audace et en modernité avec celle de Citizen Kane. »

    Olivier Père, Arte.tv
    Vivre

    Séances

    • dimanche 5 mars à 16h20
    • jeudi 9 mars à 14h30
    • samedi 11 mars à 17h15
    • lundi 13 mars à 20h15
    • vendredi 24 mars à 17h00
    • mardi 28 mars à 18h00
  • LA FORTERESSE CACHÉE

    Kakushi Toride No San-Akunin (Jap., 1958) 2h19 – DCP
    Réal. Akira Kurosawa
    Int. Toshiro Mifune, Misa Uehara, Takashi Shimura…

    Au cours des guerres civiles dans le Japon du XVIe siècle, deux paysans avides, Tahei et Matashichi, se trouvent mêlés à une guerre des clans pour mettre la main sur un trésor de guerre…

    « Récit d’aventures à l’état pur, fantastique, ironique, libre et « gratuit » (…), grande fresque historique tout à la fois épique et burlesque, cette fable-western sur la fièvre de l’or (…) force l’admiration. »

    Aldo Tassone, Akira Kurosawa
    La forteresse cachée

    Séances

    • vendredi 3 mars à 15h30
    • jeudi 9 mars à 17h15
    • samedi 11 mars à 14h30
    • mardi 21 mars à 20h15
    • mercredi 22 mars à 17h45
    • dimanche 26 mars à 16h30
    • lundi 27 mars à 20h00
  • SANJURO

    Tsubaki Sanjurô (Jap., 1962) 1h36 – DCP
    Réal. Akira Kurosawa
    Int : Toshiro Mifune, Tatsuya Nakadai, Yuzo Kayama…

    Au Japon, à l’ère Tokugawa, 9 jeunes samouraïs décidés à en finir avec la corruption se font piéger par l’inspecteur Kikui. Ils vont être sauvés par un personnage sorti de l’ombre, Sanjuro…

    Film de sabre doublé d’une vraie réflexion politique, Sanjuro eut une influence considérable sur le western italien.

    Présenté par Robin Gatto et suivi d’un débat samedi 4 mars à 17h45

    Sanjuro

    Séances

    • samedi 4 mars à 17h45
    • lundi 6 mars à 18h40
    • jeudi 9 mars à 20h00
    • dimanche 12 mars à 14h30
    • mercredi 15 mars à 16h00
    • lundi 20 mars à 20h30
    • mardi 28 mars à 20h40
  • BARBEROUSSE

    Akahige (Jap., 1965) 3h05 – DCP
    Réal. Akira Kurosawa
    Int. Toshiro Mifune, Yuzo Kayama, Tsutomu Yamazaki…

    Au début du XIXe siècle, après trois ans d’études médicales à Nagasaki, le jeune Yasumoto Noboru rentre à Edo, la capitale. À sa grande déception, c’est aux côtés du médecin-chef Barberousse qu’il est mis en poste, dans un dispensaire d’un quartier défavorisé…

    Barberousse est la dernière collaboration, en forme d’apothéose, entre Kurosawa et son acteur fétiche, Toshiro Mifune.

    Barberousse

    Séances

    • samedi 11 mars à 20h00
    • lundi 13 mars à 14h30
    • lundi 20 mars à 14h00
    • jeudi 23 mars à 19h00
    • samedi 25 mars à 17h10
    • lundi 27 mars à 16h30
  • DERSOU OUZALA

    Dersu Uzala (Jap./URSS, 1975) 2h21 – copie 35 mm
    Réal. Akira Kurosawa
    Int. Maxime Mounzouk, Youri Solomine, Svetlana Danilchenko…

    1902. L’explorateur Vladimir Arseniev arpente avec ses troupes la région de l’Oussouri, aux confins de la Russie, pour faire des relevés topographiques. Ils rencontrent un vieux chasseur asiatique, Dersou Ouzala, qui connaît tous les secrets de la Taïga et devient guide de l’expédition…

    L’unique film soviétique de Kurosawa est un hymne grandiose à la vie sauvage où le cinéaste réconcilie l’Orient et l’Occident.

    Dersou Ouzala

    Séances

    • vendredi 10 mars à 14h00
    • dimanche 12 mars à 16h30
    • lundi 20 mars à 17h30
    • mercredi 22 mars à 20h30
    • samedi 25 mars à 14h30
Institut de l'image
Cité du livre 8 - 10, rue des Allumettes 13098 Aix-en-Provence cedex 2 - 04 42 26 81 82
Institut de l'image Cité du livre