institut

ROBERT MITCHUM

À l’occasion de la sortie du documentaire de Bruce Weber, Nice Girls Don’t Stay for Breakfast, retour sur la filmographie de Robert Mitchum, l’un des « monstres sacrés » d’Hollywood, à travers quelques-uns de ses plus grands rôles.

« Mitchum n’est pas un acteur, c’est un être humain, ce qui change tout. Surtout à Hollywood où l’humanité n’est pas la qualité la plus partagée. Quand j’ai habité Hollywood, je fréquentais les acteurs par obligation, car tout le monde habite dans le même quartier. Mais Mitchum était le seul que je considérais comme un ami. Il avait autre chose que John Wayne, Gregory Peck ou Marlon Brando n’avaient pas. Une classe naturelle. »

Sarah Miles (partenaire de Robert Mitchum dans La Fille de Ryan)


Image ci-dessus : Nice Girls Don’t Stay for Breakfast (Bruce Weber, 2018)
Robert Mitchum
  • LA VALLÉE DE LA PEUR

    Pursued (USA, 1947) 1h41 – copie numérique (DCP)
    Réal. Raoul Walsh
    Int. Robert Mitchum, Teresa Wright, Judith Anderson…

    Au Nouveau-Mexique, Medora Callum recueille Jeb, un jeune enfant dont le père vient d’être assassiné, et l’élève avec ses propres enfants, Adam et Thorley. Ceux-ci devenus adultes, elle veut partager ses biens en trois parts égales, ce qui provoque un conflit avec Adam…

    « La Vallée de la peur est l’un des quelques films qui démontrent de manière définitive les pouvoirs du cinéma, quand il est entre les mains d’un artiste génial comme ici Raoul Walsh. Western psychanalytique d’une part, poème et fresque cosmique de l’autre, le territoire et l’ambition du film sont immenses, presque illimités. »

    Jacques Lourcelles, Dictionnaire du cinéma (1992)
    La Vallée de la peur

    Séances

    • lundi 6 mai à 14h30
    • mercredi 8 mai à 16h30
    • vendredi 10 mai à 14h30
    • samedi 11 mai à 20h30
    • mardi 14 mai à 18h30
    • dimanche 19 mai à 14h30
    • jeudi 23 mai à 20h30
  • RIVIÈRE SANS RETOUR

    River of No Return (USA, 1954) 1h31 – DCP
    Réal. Otto Preminger
    Int. Marilyn Monroe, Robert Mitchum, Rory Calhoun…

    Dans l’Ouest américain, 1875. Matt Calder a passé plusieurs années en prison. Veuf, il retrouve son fils Mark dans un village de prospecteurs, où une chanteuse de saloon, Kay, l’a recueilli…

    « La merveilleuse alchimie du couple Mitchum-Monroe est pour beaucoup dans le ton heureux et serein de ce beau récit d’apprentissage ; la quiétude, la force tranquille et naturelle émanant du grand Bob (…) offrant un contrepoint parfait à la fragilité refoulée de Marilyn. »

    DVDClassik
    Rivière sans retour

    Séances

    • samedi 4 mai à 18h00
    • lundi 6 mai à 16h30
    • dimanche 12 mai à 14h30
    • mardi 14 mai à 20h30
    • jeudi 16 mai à 14h00
    • lundi 20 mai à 18h30
    • mardi 21 mai à 16h45
    • samedi 25 mai à 20h15
  • LA NUIT DU CHASSEUR

    Night of the Hunter (USA, 1956) 1h33 – DCP
    Réal. Charles Laughton
    Int. Robert Mitchum, Shelley Winters, Lilian Gish…

    Après un court séjour en prison, Harry Powell, un prêcheur inquiétant, part à la recherche de l’argent que son co-détenu de cellule a caché. Il se rapproche alors de la veuve de celui-ci et de ses deux jeunes enfants…

    L’unique réalisation de l’acteur Charles Laughton, merveille de l’histoire du cinéma, offre à Mitchum l’occasion d’incarner un incroyable personnage de croquemitaine.
    « Pourquoi Charles Laughton n’a-t-il pas réalisé un second film ? « Parce qu’il est mort », avait un jour répondu en blaguant Robert Mitchum. » (Olivier Père)

    La Nuit du chasseur

    Séances

    • dimanche 5 mai à 18h20
    • lundi 6 mai à 20h15
    • samedi 11 mai à 16h45
    • vendredi 17 mai à 14h00
    • lundi 20 mai à 16h30
    • vendredi 24 mai à 20h30
    • mardi 28 mai à 18h30
  • DIEU SEUL LE SAIT

    Heaven Knows, Mr. Allison (USA, 1957) 1h48 – DCP
    Réal. John Huston
    Int. Robert Mitchum, Deborah Kerr…

    En 1944, après le torpillage de son navire, le caporal Allison échoue sur une petite île du Pacifique seulement habitée par une religieuse, sœur Angela. De tendres sentiments s’installent entre eux tandis que des soldats Japonais débarquent à leur tour sur l’île…

    « J’ai toujours aimé ce film. Robert Mitchum est l’un des personnages les plus prodigieux dans le monde d’aujourd’hui. Un type inouï ! Et un acteur admirable. »

    John Huston
    Dieu seul le sait

    Séances

    • jeudi 9 mai à 14h30
    • lundi 13 mai à 20h30
    • vendredi 17 mai à 15h50
    • mardi 21 mai à 18h30
    • samedi 25 mai à 18h00
    • lundi 27 mai à 14h30
  • CELUI PAR QUI LE SCANDALE ARRIVE

    Home From the Hill (USA, 1960) 2h30 – copie 35 mm
    Réal. Vincente Minnelli
    Int. Robert Mitchum, Eleanor Parker, George Peppard…

    Wade Hunnicutt, riche et autoritaire propriétaire terrien, est repoussé par sa femme depuis qu’il a eu un fils, Rafe, d’une de ses maîtresses. Theron, son fils légitime, va apprendre que Rafe, par ailleurs son meilleur ami, n’est autre que son demi-frère…

    « Dans ce film à la fébrilité pixélisée, toute l’attention de Minnelli se porte sur la fureur rentrée de Robert Mitchum, sa manière de poser près de sa grande cheminée, de caresser ses chiens, d’attendre de sa femme une caresse qui ne viendra jamais. »

    Louis Skorecki, Libération
    Celui par qui le scandale arrive

    Séances

    • vendredi 10 mai à 16h30
    • dimanche 12 mai à 16h30
    • mercredi 15 mai à 17h00
    • samedi 18 mai à 20h30
    • mardi 21 mai à 14h00
    • jeudi 23 mai à 17h30
    • lundi 27 mai à 19h30
  • EL DORADO

    (USA, 1965) 2h06 – Blu-ray
    Réal. Howard Hawks
    Int. John Wayne, Robert Mitchum, James Caan, Charlene Holt…

    Cole Thornton arrive à El Dorado afin d’honorer un contrat qui le lie au propriétaire terrien Bart Jason, qui veut s’emparer des sources d’eau d’une autre grande famille de la région. Prévenu par son ami, le shérif Harrah, qu’il va travailler pour une crapule, Thornton refuse le travail et rend son argent à Jason…

    Robert Mitchum reprend ici le rôle tenu par Dean Martin dans Rio Bravo, du même Howard Hawks, dont El Dorado est une sorte de remake.

    El Dorado

    Séances

    • jeudi 9 mai à 20h30
    • mardi 14 mai à 14h00
    • vendredi 17 mai à 18h00
    • lundi 20 mai à 20h30
    • dimanche 26 mai à 14h30
    • lundi 27 mai à 17h00
  • CÉRÉMONIE SECRÈTE

    Secret Ceremony (G-B, 1968) 1h45 – DCP
    Réal. Joseph Losey
    Int. Elizabeth Taylor, Mia Farrow, Robert Mitchum…

    Léonora, une prostituée, se rend sur la tombe de sa fille. Elle est suivie par une étrange jeune femme, Cenci, qui l’entraîne dans sa somptueuse demeure et lui affirme qu’elle est sa mère Margaret, supposée morte. Léonora se laisse prendre au jeu…

    « Sur le fond comme sur la forme (celle d’un cauchemar coloré qui serpente en longs travellings dans le manoir-prison de Cenci), Cérémonie secrète serait sans doute un film impossible à produire aujourd’hui. »

    Thierry Jobin, Le Temps
    Cérémonie secrète

    Séances

    • mardi 7 mai à 14h00
    • jeudi 9 mai à 18h30
    • lundi 13 mai à 18h30
    • jeudi 16 mai à 20h30
    • mercredi 22 mai à 20h30
    • vendredi 24 mai à 16h30
    • dimanche 26 mai à 17h00
  • LA FILLE DE RYAN

    Ryan’s Daughter (G-B, 1970) 3h26 – DCP
    Réal. David Lean
    Int. Robert Mitchum, Sarah Miles, Christopher Jones, Trevor Howard…

    Irlande. 1916. Rosy Ryan épouse le maître d’école du village, de quinze ans son aîné. Déçue par cette union, elle tombe amoureuse du major anglais venu prendre le commandement de la garnison voisine…

    « Robert Mitchum avait coutume de dire que tourner avec David Lean, c’était comme construire le Taj Mahal avec des cure-dents. C’était la star du tournage. Tout le monde voulait se battre avec lui pour pouvoir s’en vanter en rentrant à la maison. »

    Sarah Miles
    La Fille de Ryan

    Séances

    • dimanche 5 mai à 14h30
    • mardi 7 mai à 16h00
    • vendredi 10 mai à 19h20
    • lundi 13 mai à 14h30
    • dimanche 19 mai à 16h30
    • mercredi 22 mai à 14h00
    • mardi 28 mai à 14h30
  • ADIEU MA JOLIE

    Farewell, My Lovely (USA, 1975) 1h35 – DVD
    Réal. Dick Richards, d’après Raymond Chandler
    Int. Robert Mitchum, Charlotte Rampling, John Ireland, Harry Dean Stanton…

    Los Angeles, 1941. Le détective Philip Marlowe est engagé par Moose Malloy, qui vient de purger sept ans de prison. L’ex-taulard souhaite retrouver Velma, son ancienne petite amie. A priori, l’affaire est on ne peut plus banale…

    Troisième adaptation du roman de Chandler, le film de Dick Richards permet à Mitchum de s’illustrer, après Bogart, Robert Montgomery ou Elliott Gould (Le Privé), dans le rôle de Philip Marlowe. Rôle qu’il reprendra en 1978 dans Le Grand sommeil, version Michael Winner.

    Adieu ma jolie

    Séances

    • jeudi 9 mai à 16h40
    • samedi 11 mai à 18h40
    • mercredi 15 mai à 20h00
    • jeudi 16 mai à 16h00
    • lundi 20 mai à 14h30
    • mardi 21 mai à 20h40
    • vendredi 24 mai à 18h35
  • NICE GIRLS DON'T STAY FOR BREAKFAST

    (USA, 2018) 1h37 – DCP
    Réal. Bruce Weber
    Int. Robert Mitchum, Johnny Depp, Marianne Faithfull, Benicio Del Toro…

    « Bob Mitchum est arrivé au Beverly Hills Hotel le 21 février 1991, pile à l’heure, accompagné de son frère, John, et s’est mis à chanter l’une de ses chansons préférées de Cole Porter, But In the Morning, No. Il a commencé à nous raconter des histoires de tournages, de bagarres dans les bars, de femmes. Il a parlé de son tournage favori et nous a fait part de son aversion pour les restaurants ne servant que du vin. L’histoire du cinéma à Hollywood du début des années 40 à 1997 se déroulait sous nos yeux à mesure qu’il racontait ses frasques les plus folles. »

    Bruce Weber
    Nice Girls Don't Stay for Breakfast

    Séances

    • samedi 4 mai à 20h00
    • lundi 6 mai à 18h20
    • mercredi 8 mai à 14h30
    • mardi 14 mai à 16h30
    • vendredi 17 mai à 20h30
    • samedi 18 mai à 18h30
    • vendredi 24 mai à 14h30
    • mardi 28 mai à 20h30
Institut de l'image
Cité du livre 8 - 10, rue des Allumettes 13098 Aix-en-Provence cedex 2 - 04 42 26 81 82
Institut de l'image Cité du livre