institut

WIM WENDERS

du 5 mai au 29 mai

Le cinéma allemand sera à l’honneur ces prochains mois à l’Institut de l’image, avec pour commencer une rétrospective Wim Wenders à l’occasion de la ressortie de plusieurs films du plus « amerikanische » des cinéastes d’outre-Rhin. Fils spirituel de Nicholas Ray, mais aussi d’Ozu, Wenders appartient à cette génération (Fassbinder, Herzog, Schlöndorff, etc) qui, dans les années 1960, a su brillamment redonner vie à un cinéma ouest-allemand moribond depuis l’après-guerre. À partir de Paris, Texas en 1983, il devient le cinéaste international que l’on connaît aujourd’hui et s’illustre aussi bien dans le documentaire que dans la fiction.
Suivront en juin la diffusion de la série inédite de Rainer Werner Fassbinder Huit heures ne font pas un jour, dans le cadre du cycle « Un Vent de liberté », puis à l’automne une grande rétrospective consacrée au réalisateur du Secret de Veronika Voss.

Photo ci-dessus : Paris, Texas (1983)

Wim Wenders
  • L'ANGOISSE DU GARDIEN DE BUT AU MOMENT DU PENALTY

    Die Angst des tormanns beim elfmeter (RFA, 1971) 1h40
    Réal. Wim Wenders
    Int. Arthur Brauss, Kai Fischer, Erika Pluhar…

    Expulsé par l’arbitre lors d’un match, un gardien de but erre dans les rues de Vienne et fait la connaissance d’une jeune femme…

    « Après un premier long métrage en guise de diplôme de fin d’études, Wim Wenders signe à 27 ans cette adaptation d’un roman de Peter Handke (…). L’histoire est déjà celle d’une errance, mais comme cisaillée au rasoir d’une narration sèchement syncopée. »

    Mathieu Macheret
    L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty

    Séances

    • samedi 5 mai à 14h30
    • lundi 7 mai à 16h15
    • mercredi 9 mai à 20h00
    • mardi 15 mai à 16h00
    • vendredi 18 mai à 18h30
    • jeudi 24 mai à 20h00
  • ALICE DANS LES VILLES

    Alice in den städten (RFA, 1973) 1h52
    Réal. Wim Wenders
    Int. Rüdiger Vogler, Yella Rottländer, Lisa Kreuzer…

    Un photographe en mal de vivre, en mal de création, en proie à l’angoisse existentielle. Une enfant délaissée qui lui est confiée, le temps d’un voyage, par sa mère…

    « Carnet de route, road movie en forme de double quête, une raison de vivre pour l’homme, des repères familiaux pour l’enfant, Alice dans les villes impose doucement Wenders en cinéaste de l’errance, et préfigure Paris, Texas. »

    Hélène Lacolomberie
    Alice dans les villes

    Séances

    • samedi 5 mai à 16h30
    • lundi 7 mai à 20h40
    • vendredi 11 mai à 14h30
    • mercredi 16 mai à 18h35
    • dimanche 20 mai à 14h30
    • lundi 28 mai à 14h00
  • FAUX MOUVEMENT

    Falsche Bewegung (RFA, 1974) 1h43
    Réal. Wim Wenders
    Int. Rüdiger Vogler, Hans-Christian Blech, Hanna Schygulla, Nastassja Kinski…

    Fuyant une mère oppressante, le jeune Wilhelm se rend à Bonn pour devenir écrivain…

    « Dans la trilogie du voyage de Wenders (qui comprend également Alice dans les villes et Au fil du temps), Faux mouvement constitue l’opus le plus politique, celui par lequel le cinéaste se confronte à l’Histoire de l’Allemagne, à sa part sombre et à l’ambiguïté lancinante de son présent. »

    Pauline de Raymond
    Faux mouvement

    Séances

    • samedi 5 mai à 18h40
    • mardi 8 mai à 17h45
    • jeudi 10 mai à 16h40
    • samedi 12 mai à 20h00
    • vendredi 18 mai à 16h20
    • mardi 22 mai à 14h00
  • AU FIL DU TEMPS

    Im Lauf der zeit (RFA, 1975) 2h55
    Réal. Wim Wenders
    Int. Rüdiger Vogler, Hanns Zischler…

    En ce milieu des années 1970, le parc cinématographique allemand est dans un état désastreux hérité de l’après-guerre. C’est ce réseau sinistré que sillonne Bruno, projectionniste itinérant, au volant d’un grand camion. Sur le chemin, il recueille Robert, un autre naufragé de l’existence…

    Un road movie superbement photographié en noir et blanc par Robby Müller, le chef op. attitré de Wenders, qui revisite l’histoire du cinéma en même temps que rôdent encore les fantômes de la guerre et du nazisme.

    Au fil du temps

    Séances

    • dimanche 6 mai à 16h50
    • mardi 8 mai à 14h30
    • samedi 12 mai à 16h30
    • jeudi 17 mai à 14h30
    • lundi 21 mai à 17h15
  • L'AMI AMÉRICAIN

    Der Amerikanische freund (RFA/Fr., 1976) 2h06
    Réal. Wim Wenders
    Int. Bruno Ganz, Dennis Hopper, Lisa Kreuzer, Gérard Blain, Nicholas Ray…

    Jonathan, modeste artisan encadreur dont les jours sont comptés, croise la route d’un Américain négociant en œuvres d’art, qui le convainc d’exécuter un contrat pour le compte d’un riche homme d’affaires français…

    Adapté de deux romans de Patricia Highsmith, L’Ami américain est un hommage au film noir américain et aux cinéastes que Wenders admire, qui va lui ouvrir les portes d’Hollywood.

    L'Ami américain

    Séances

    • dimanche 6 mai à 14h30
    • lundi 7 mai à 18h20
    • vendredi 11 mai à 20h00
    • vendredi 18 mai à 14h00
    • samedi 19 mai à 17h00
    • jeudi 24 mai à 14h30
  • L'ÉTAT DES CHOSES

    Der Stand der dinge (RFA, 1981) 2h01
    Réal. Wim Wenders
    Int. Patrick Bauchau, Isabelle Weingarten, Samuel Fuller…

    Le tournage d’un film de science-fiction est interrompu par manque d’argent, et de pellicule…

    Après les succès d’Au fil du temps et de L’Ami américain, Francis Ford Coppola engage Wenders pour réaliser Hammett, un projet chaotique dont la réalisation s’éternise. Pendant les interruptions du tournage, le cinéaste réalise deux autres films : Nick’s Movie (un documentaire sur Nicholas Ray) et L’État des choses, qui interrogent tous deux l’acte de création cinématographique.

    L'état des choses

    Séances

    • samedi 5 mai à 20h45
    • lundi 7 mai à 14h00
    • mercredi 9 mai à 17h30
    • dimanche 20 mai à 16h40
    • mardi 22 mai à 20h40
    • lundi 28 mai à 18h10
  • PARIS, TEXAS

    (RFA/Fr., 1983) 2h25
    Réal. Wim Wenders
    Int. Harry Dean Stanton, Nastassja Kinski, Dean Stockwell, Hunter Carson…
    Palme d’or festival de Cannes 1984

    Un homme, que tous croyaient mort, réapparaît et retrouve son fils. Ils partent ensemble au Texas, à la recherche de la mère de l’enfant, qui a disparu sans laisser d’adresse…

    À travers l’errance d’un homme dans les paysages des films de John Ford, Wenders raconte une histoire d’amour déjà terminée. Le plus grand rôle d’Harry Dean Stanton.

    Paris, Texas

    Séances

    • mercredi 9 mai à 14h30
    • vendredi 11 mai à 17h00
    • samedi 19 mai à 19h30
    • lundi 21 mai à 14h30
    • jeudi 24 mai à 17h00
    • mardi 29 mai à 14h30
  • LES AILES DU DÉSIR

    Der Himmel über Berlin (RFA/Fr., 1986) 2h07
    Réal. Wim Wenders
    Int. Bruno Ganz, Solveig Dommartin, Otto Sander, Peter Falk …

    À Berlin, deux anges, Cassiel et Damiel, sont les témoins invisibles des pensées des hommes et des femmes qu’ils croisent. Jusqu’au jour où l’un d’entre eux « tombe » amoureux d’un ange terrestre : une trapéziste de cirque…

    Deux ans avant la chute du mur, Wenders revient à Berlin et filme une ville qui porte encore les stigmates de la guerre, une ville qui « ne sait pas encore qu’elle va disparaître ».

    Les Ailes du désir

    Séances

    • jeudi 10 mai à 18h40
    • dimanche 13 mai à 14h30
    • mercredi 16 mai à 20h40
    • mardi 22 mai à 16h00
    • mardi 29 mai à 19h45
  • THE SOUL OF A MAN

    (USA/All., 2004) 1h43 – copie 35 mm
    Réal. Wim Wenders

    Wenders évoque la musique et la vie de trois de ses artistes préférés : Skip James, Blind Willie Johnson et J.B. Lenoir, à travers des reconstitutions, des images d’archives rares, et des chansons interprétées par des musiciens contemporains…

    « Ce film n’est pas une histoire du blues (…). Il est un rappel à la vie de ces hommes qui un temps enchantèrent le monde et que le monde oublia. (…) C’est un film autobiographique, c’est un film d’amour. »

    Émile Breton, L’Humanité
    The Soul of A Man

    Séances

    • mardi 15 mai à 14h00
    • jeudi 17 mai à 20h30
    • samedi 19 mai à 14h30
    • lundi 28 mai à 16h10
    • mardi 29 mai à 17h30
  • LE SEL DE LA TERRE

    The Salt of the Earth (Brésil/Fr., 2014) 1h50
    Réal. Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado

    « Tout a commencé avec le portrait d’une Afghane aveugle photographiée par Salgado, que Wim Wenders avait acheté. Bouleversé par ce cliché qui trône au-dessus de son bureau depuis des années, il a voulu rencontrer son auteur. De leur amitié est née l’envie de faire un film. Tout à la fois rétrospectif et prospectif, ce documentaire détaille l’évolution du travail du photographe. Autant de mues artistiques dont on découvre la genèse et les accomplissements… »

    Sandrine Marques, Le Monde


    Tous les films de la rétrospective sont en copies numériques (DCP), à l’exception de The Soul of A Man (copie 35 mm).
    Le Sel de la terre

    Séances

    • jeudi 10 mai à 14h30
    • dimanche 13 mai à 17h00
    • mercredi 16 mai à 16h30
    • vendredi 18 mai à 20h30
    • mardi 22 mai à 18h30
    • lundi 28 mai à 20h30
Institut de l'image
Cité du livre 8 - 10, rue des Allumettes 13098 Aix-en-Provence cedex 2 - 04 42 26 81 82
Institut de l'image Cité du livre