institut

LES CLASSIQUES DE L'ÉTÉ

Les classiques de l’été sont de retour à l’Institut de l’image, avec une sélection de films réédités en copies restaurées, signés Fritz Lang, Jacques Becker, John Cassavetes, Robert Mulligan, ou encore Robert Altman. Des films (re)connus, qui ont marqué l’histoire du cinéma (Le Trou, Le Diabolique Docteur Mabuse, L’Empire des sens, Love Streams…) se mêleront à des films plus rares mais à (re)découvrir avec le même plaisir (L’Héritière, Mandy, Equus, Vivre vite, Éclairage intime...).

Image ci-contre : Dustin Hoffman dans Le Lauréat de Mike Nichols

Tous les films sont en copies numériques.

Les classiques de l'été
  • L'HÉRITIÈRE

    The Heiress (USA, 1949) 1h55
    Réal. William Wyler, d’après Henry James
    Int. Olivia de Havilland, Montgomery Clift, Ralph Richardson…

    Au milieu du XIXe siècle, à New York, Catherine, une jeune fille timide qui vit avec son père autoritaire, fait la rencontre d’un séduisant jeune homme lors d’un bal. Devenant un habitué de la maison, il demande la main de Catherine à son père, qui soupçonne le jeune homme d’être un coureur de dot et refuse…

    « La lente et laborieuse trajectoire d’une conscience féminine, d’un cogito féminin qui émerge, qui ne s’envisage plus à partir de ce que la société et son entourage lui dictent mais, enfin, se pense par lui-même. »

    Murielle Joudet, Les Inrocks
    L'Héritière

    Séances

    • samedi 1er juillet à 14h30
    • mardi 4 juillet à 20h00
    • mercredi 5 juillet à 18h15
    • samedi 8 juillet à 18h15
    • lundi 10 juillet à 16h30
    • jeudi 13 juillet à 20h30
    • lundi 17 juillet à 14h00
  • MANDY

    (GB, 1952) 1h33
    Réal. Alexander Mackendrick
    Int. Mandy Miller, Phyllis Calvert, Terence Morgan…

    Mandy, sourde à sa naissance, est tiraillée entre ses parents qui ne sont pas d’accord sur l’éducation à lui donner. Sa mère l’inscrit dans une institution spécialisée où un professeur la convainc que, grâce à ses méthodes, Mandy pourra peu à peu apprendre à parler…

    Un film à part dans l’œuvre de l’auteur de L’Homme au complet blanc et Tueurs de dames, où le cinéaste observe l’enfance et les rapports parents-enfant avec justesse.

    Mandy

    Séances

    • samedi 1er juillet à 16h40
    • lundi 3 juillet à 18h30
    • mercredi 5 juillet à 20h30
    • lundi 10 juillet à 18h40
    • mardi 11 juillet à 14h15
    • jeudi 13 juillet à 16h35
    • lundi 17 juillet à 20h30
  • CASQUE D'OR

    (Fr., 1952) 1h36
    Réal. Jacques Becker
    Int. Simone Signoret, Serge Reggiani, Claude Dauphin…

    Dans une guinguette animée du début du siècle, le menuisier Georges Manda, ancien voyou des faubourgs populaire, fait la connaissance de Marie dite Casque d’Or, prostituée de son état et membre de la bande à Leca. Le coup de foudre est réciproque mais le compagnon de Marie ne l’entend pas ainsi…

    Casque d'or

    Séances

    • samedi 1er juillet à 18h30
    • lundi 3 juillet à 16h40
    • jeudi 6 juillet à 20h00
    • lundi 10 juillet à 14h30
    • mardi 11 juillet à 16h10
    • mercredi 12 juillet à 20h45
    • vendredi 14 juillet à 17h30
  • LE TROU

    (Fr./It., 1960) 2h12
    Réal. Jacques Becker
    Int. Jean Kéraudy, Marc Michel, Philippe Leroy, Michel Constantin…

    Paris, prison de la Santé, 1947. Pour cause de travaux, Claude Gaspard est transféré dans une nouvelle cellule. Il y a là quatre prévenus : Roland, Manu, Geo et Monseigneur. Quatre amis qui le voient arriver d’un mauvais oeil. Pour cause : ils ont projeté de s’évader en creusant un trou dans leur cellule…

    « Ce chef-d’œuvre est inaltérable, stupéfiant de modernité et d’intensité dramatique. »

    Olivier Père, Les Inrockuptibles
    Le Trou

    Séances

    • lundi 3 juillet à 20h30
    • mardi 4 juillet à 17h15
    • vendredi 7 juillet à 14h30
    • mardi 11 juillet à 18h00
    • samedi 15 juillet à 16h10
    • lundi 17 juillet à 17h45
    • mercredi 19 juillet à 20h00
  • LE DIABOLIQUE DOCTEUR MABUSE

    Die 1000 Augen des Dr Mabuse (All./Fr./It., 1960) 1h43
    Réal. Fritz Lang
    Int. Dawn Addams, Peter Van Eyck, Gert Fröbe…

    Alors qu’il se rendait à la télévision pour faire d’importantes révélations, un reporter est assassiné. Le commissaire Kras avait été informé du drame par une vision du docteur Cornelius, un médium. L’ombre du docteur Mabuse, le génie du mal, ressurgit…

    Dans son dernier film, « le cinéaste au monocle regarde dans les yeux ce pays qu’il a fui. C’est une vision d’horreur. Dix ans avant la génération de Fassbinder, Lang filme ce qui, dans la RFA fifties, celle du miracle économique et du déni, persiste des structures et des composantes du IIIe Reich. »

    Jean-Marc Lalanne, Les Inrockuptibles
    Le Diabolique Docteur Mabuse

    Séances

    • mercredi 5 juillet à 16h00
    • vendredi 7 juillet à 20h40
    • mercredi 12 juillet à 16h35
    • samedi 15 juillet à 18h40
    • jeudi 20 juillet à 20h40
    • lundi 24 juillet à 14h15
    • mardi 25 juillet à 17h20
  • DU SILENCE ET DES OMBRES

    To Kill A Mockingbird (USA, 1962) 2h09
    Réal. Robert Mulligan
    Int. Gregory Peck, Mary Badham, Robert Duvall…

    En 1932, dans la petite ville de Maycomb (Alabama), Atticus Finch, avocat, veuf, élève ses deux enfants. Un jour, Bob Ewell, un fermier ivrogne, accuse Tom Robinson, un ouvrier noir, d’avoir tenté d’abuser de sa fille, Mayella. Atticus Finch va se charger de sa défense…

    Adaptation du best-seller d’Harper Lee, Du Silence… est une plongée dans l’Amérique ségrégationniste des années 1930, vue à travers le regard d’un enfant.

    Du Silence et des ombres

    Séances

    • mardi 4 juillet à 14h30
    • samedi 8 juillet à 20h30
    • vendredi 14 juillet à 14h30
    • mardi 18 juillet à 16h10
    • samedi 22 juillet à 16h00
    • mercredi 26 juillet à 20h15
    • lundi 31 juillet à 14h30
  • ÉCLAIRAGE INTIME

    (Tch., 1965) 1h12
    Réal. Ivan Passer
    Int. Karel Blazek, Zdenek Bezusek, Vera Kresadlova…

    Petr et Bambas sont d’anciens camarades de conservatoire. Petr, aujourd’hui soliste violoncelliste à Prague, vient donner un concert dans la ville de province où Bambas, directeur d’une école de musique, l’a invité pour compléter l’orchestre local…

    « Éclairage intime est considéré comme un film sur rien, mais en même temps j’espère que c’est aussi un film sur beaucoup de choses qui restent cachées. Quand nous avons quitté le pays, le Parti Communiste a interdit le film pendant vingt ans, il avait été effacé de tous les livres de cinéma. »

    Ivan Passer
    Éclairage intime

    Séances

    • jeudi 6 juillet à 16h00
    • samedi 8 juillet à 16h45
    • lundi 10 juillet à 20h30
    • lundi 17 juillet à 16h15
    • mardi 18 juillet à 18h40
    • vendredi 21 juillet à 14h00
    • lundi 24 juillet à 19h00
  • LE LAURÉAT

    The Graduate (USA, 1967) 1h45
    Réal. Mike Nichols
    Int. Anne Bancroft, Dustin Hoffman, Katharine Ross…

    Benjamin, étudiant récemment diplômé, ne sait pas quoi faire de son avenir. Lors d’une soirée mondaine chez ses parents, il fait la connaissance de Mrs Robinson, l’épouse du patron de son père. Celle-ci entreprend de séduire le jeune homme et y parvient très rapidement…

    « Porté par un acteur alors inconnu et imposé par Mike Nichols, Dustin Hoffman, et les chansons de Simon et Garfunkel, le film a conservé sa fraîcheur douce et amère ainsi qu’une force certaine dans le remarquable portrait d’une classe moyenne américaine en déchéance. »

    Ariane Beauvillard, Critikat.com
    Le Lauréat

    Séances

    • mardi 18 juillet à 14h00
    • jeudi 20 juillet à 16h00
    • lundi 24 juillet à 20h30
    • mercredi 26 juillet à 18h15
    • jeudi 27 juillet à 16h00
    • vendredi 28 juillet à 14h00
    • mardi 1er août à 19h30
  • LE PRIVÉ

    The Long Goodbye (USA, 1973) 1h52
    Réal. Robert Altman
    Int. Elliott Gould, Nina Van Pallandt, Sterling Hayden …

    En pleine nuit, Terry Lennox demande à son ami Philip Marlowe, un détective privé, de le conduire de toute urgence au Mexique. Ce dernier accepte, mais à son retour il est cueilli par la police : Sylvia, l’épouse de Lennox, a été retrouvée assassinée…

    « Le Privé s’attaque avec autant d’irrévérence que d’intelligence à l’univers et aux archétypes du film noir, propulsés dans un monde qui bafoue son héritage culturel et moral pour ne plus s’intéresser qu’à l’argent. »

    Olivier Père, Les Inrocks
    Le Privé

    Séances

    • samedi 1er juillet à 20h30
    • lundi 3 juillet à 14h30
    • jeudi 6 juillet à 17h45
    • samedi 8 juillet à 14h30
    • mardi 11 juillet à 20h30
    • mercredi 12 juillet à 18h35
    • jeudi 13 juillet à 18h20
    • samedi 15 juillet à 14h00
  • L'EMPIRE DES SENS

    Ai No Kôrida (Jap., 1976) 1h45
    Réal. Nagisa Oshima
    Int. Eiko Matsuda, Tatsuya Fuji, Aoi Nakajima…
    Interdit - de 16 ans

    1936, dans les quartiers bourgeois de Tokyo. Sada Abe, ancienne prostituée devenue domestique, devient la maîtresse de son patron Kichizo. Les amants s’engagent dans une escalade érotique qui ne connaîtra plus de limites…

    L’histoire vraie de Sada Abe filmée et racontée par Nagisa Oshima. Le film érotique le plus célèbre de l’histoire du cinéma en copie neuve restaurée !

    L'Empire des sens

    Séances

    • samedi 15 juillet à 20h40
    • mercredi 19 juillet à 18h00
    • vendredi 21 juillet à 20h50
    • samedi 22 juillet à 14h00
    • jeudi 27 juillet à 20h15
    • vendredi 28 juillet à 18h00
    • lundi 31 juillet à 17h15
  • EQUUS

    (GB, 1977) 2h17
    Réal. Sidney Lumet
    Int. Richard Burton, Peter Firth, Jenny Agutter…

    Un jeune homme, Alan, crève inexplicablement les yeux de six chevaux dans une écurie où il travaillait auprès de son employeur Harry Dalton et de la jolie Jill Mason. Martin Dysart, un psychanalyste de renom, tente de découvrir pourquoi…

    « Porté par ses deux admirables interprètes, Equus est un film passionnant, une joute de près de deux heures qui nous tient en haleine de la première à la dernière minute. »

    Olivier Bitoun, Dvdclassik.com
    Equus

    Séances

    • mardi 18 juillet à 20h15
    • jeudi 20 juillet à 18h00
    • vendredi 21 juillet à 15h30
    • mardi 25 juillet à 14h30
    • mercredi 26 juillet à 15h45
    • samedi 29 juillet à 17h20
    • lundi 31 juillet à 19h30
  • VIVRE VITE

    Deprisa, Deprisa (Esp., 1981) 1h39
    Réal. Carlos Saura
    Int. José Antonio Valdelomar, Jesús Arias Aranzeque, José María Hervás Roldán…

    Pablo, Meca et Sebas vivent de petits coups, qui leur permettent de prendre du bon temps. Maigres profits, mais pour de maigres besoins ; et l’amitié passe avant tout. Un soir, après un braquage de voiture, ils rencontrent Angela, serveuse dans un bar…

    « À rebours du cinéma tapageur des années 80, Saura réalise une chronique stylisée, économe et tragique, qui déjoue les stéréotypes de la délinquance. »

    William Lurson, Culturopoing.com
    Vivre vite

    Séances

    • mercredi 19 juillet à 16h00
    • samedi 22 juillet à 18h30
    • mardi 25 juillet à 19h30
    • jeudi 27 juillet à 18h10
    • vendredi 28 juillet à 16h00
    • samedi 29 juillet à 20h00
    • mardi 1er août à 14h30
  • LOVE STREAMS

    (USA, 1984) 2h21
    Réal. John Cassavetes
    Int. Gena Rowlands, John Cassavetes, Seymour Cassel…

    En amour, Sarah est passionnée, jalouse et possessive. Se sentant trahie par son mari et sa fille, elle débarque chez Robert, riche écrivain accro à la débauche, alors que le fils de ce dernier vient de lui être confié. Dès qu’il la reconnaît, il se jette dans ses bras. Leur amour mutuel réussira-t-il à les apaiser ?

    L’ultime chef-d’œuvre de John Cassavetes : des « torrents d’amour » pour l’ét(ernit)é…

    Love Streams

    Séances

    • vendredi 14 juillet à 19h30
    • vendredi 21 juillet à 18h10
    • samedi 22 juillet à 20h30
    • lundi 24 juillet à 16h20
    • vendredi 28 juillet à 20h00
    • samedi 29 juillet à 14h30
    • mardi 1er août à 16h45
Institut de l'image
Cité du livre 8 - 10, rue des Allumettes 13098 Aix-en-Provence cedex 2 - 04 42 26 81 82
Institut de l'image Cité du livre