institut

RAINER WERNER FASSBINDER

Cinéaste, acteur, scénariste, producteur, metteur en scène et auteur de théâtre, Rainer Werner Fassbinder, disparu en 1982, a réalisé son premier long-métrage en 1969. Dans l’intervalle, il réalise plusieurs films, téléfilms, ou séries télévisées par an, écrit et dirige des pièces de théâtre, joue dans ses propres œuvres et quelques autres. Une activité artistique intense, fulgurante, dans laquelle l’artiste se consume, pour faire renaître un cinéma allemand moribond depuis la guerre. Prenez garde à la Sainte putain, Les Larmes amères de Petra von Kant, Le Mariage de Maria Braun, Le Secret de Veronika Voss… autant de titres mythiques qui résistent au temps grâce au génie d’un cinéaste qui aura finalement accompli, dans un style très personnel inspiré du mélodrame, « son projet de peindre une histoire de l’Allemagne de 1848 jusqu’à son époque, pour faire aussi le portrait de la société contemporaine » (Pierre Gras).

Photo ci-dessus : Les Larmes amères de Petra von Kant (1972)

Rainer Werner Fassbinder
  • L'AMOUR EST PLUS FROID QUE LA MORT

    Liebe ist kälter als der tod (RFA, 1969) 1h29
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Ulli Lommel, Hanna Schygulla, Katrin Schaake…

    Un petit maquereau est partagé entre sa maîtresse, une prostituée, et un tueur qui essaie de l’enrôler dans sa bande de gangsters…

    Le premier long métrage de Fassbinder explore, à la manière des films noirs américains, les relations conflictuelles d’un triangle amoureux fondé sur une hypothétique confiance. Hanna Schygulla incarne à la perfection la femme fatale, icône indispensable au genre.

    L'amour est plus froid que la mort

    Séances

    • mercredi 3 octobre à 14h30
    • dimanche 7 octobre à 16h30
    • mardi 9 octobre à 20h00
    • jeudi 11 octobre à 16h30
    • vendredi 19 octobre à 18h40
  • LE BOUC

    Katzelmacher (RFA, 1969) 1h29
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Hanna Schygulla, Lilith Ungerer…

    Jorgos, un jeune travailleur immigré grec, s’installe à Munich et rencontre un groupe de jeunes désœuvrés. Cet étranger suscite vite l’hostilité et la jalousie…

    « C’est à l’Action Theater de Munich, qui allait devenir l’Antiteater, qu’en 1968 Fassbinder crée Katzelmacher (terme du patois bavarois qui signifie “le faiseur de chats” et désigne le travailleur étranger supposé engrosser les femmes allemandes et les quitter ensuite). »

    Frédéric Strauss, Les Cahiers du cinéma
    Le Bouc

    Séances

    • mercredi 3 octobre à 16h30
    • jeudi 4 octobre à 14h00
    • dimanche 7 octobre à 18h30
    • lundi 15 octobre à 20h30
    • mardi 23 octobre à 18h00
  • PRENEZ GARDE À LA SAINTE PUTAIN

    Warnung vor einer heiligen nutte (RFA, 1970) 1h44
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Lou Castel, Eddie Constantine, Hanna Schygulla, R.W. Fassbinder…

    Sur le tournage d’un film, l’équipe attend l’arrivée du réalisateur, l’argent et le matériel pour tourner. Les jalousies, la rivalité et le désespoir s’installent…

    Le grand film de Fassbinder sur le cinéma, qui raconte le tournage d’un film inspiré de l’expérience vécue par Fassbinder et son équipe sur le tournage de Whity.

    Prenez garde à la Sainte Putain

    Séances

    • mercredi 3 octobre à 18h30
    • lundi 8 octobre à 14h00
    • samedi 20 octobre à 16h10
    • jeudi 25 octobre à 14h00
    • lundi 29 octobre à 20h30
  • LE MARCHAND DES 4 SAISONS

    Händler der vier jahreszeiten (RFA, 1971) 1h28
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Hans Hirschmüller, Irm Hermann, Hanna Schygulla…

    Un ancien policier devenu vendeur de fruits et légumes, méprisé et rejeté par sa famille, trouve refuge dans l’alcool…

    « Le Marchand des quatre saisons a été réalisé après une période où je me suis beaucoup concentré sur le mélodrame de Douglas Sirk, et j’y ai donc mis quelques éléments que j’avais compris. »

    Fassbinder
    Le Marchand des 4 saisons

    Séances

    • mercredi 3 octobre à 20h30
    • mardi 9 octobre à 18h00
    • mercredi 17 octobre à 18h45
    • dimanche 21 octobre à 16h40
    • lundi 29 octobre à 16h15
  • LES LARMES AMÈRES DE PETRA VON KANT

    Die Bitteren Tränen der Petra von Kant (RFA, 1972) 2h04
    Réal. R.W. Fassbinder, d’après sa pièce
    Int. Margit Carstensen, Hanna Schygulla, Irm Hermann, Eva Mattes…

    Styliste de mode, Petra von Kant s’est séparée de son mari pour vivre en femme indépendante et libre. Elle est assistée de Marlene, qui lui sert de secrétaire, de dessinatrice, de bonne, et qui lui est totalement soumise…

    Adapté d’une pièce écrite par Fassbinder, ce huis clos théâtral féminin sur la dépendance affective et les rapports dominant/dominé liés au désir et au sentiment amoureux est l’une des pièces maîtresses de l’œuvre de Fassbinder.

    Les Larmes amères de Petra von Kant

    Séances

    • vendredi 5 octobre à 20h30
    • lundi 8 octobre à 16h00
    • jeudi 11 octobre à 14h00
    • lundi 22 octobre à 17h30
    • mercredi 24 octobre à 20h15
  • MARTHA

    (RFA, 1973) 1h52
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Margit Carstensen, Karlheinz Böhm, Gisela Fackeldey, Ingrid Caven…

    Bibliothécaire, la trentaine, Martha Hyer a toujours vécu avec ses parents. Elle passe ses vacances à Rome en compagnie de son frère quand celui-ci s’écroule brusquement, terrassé par une crise cardiaque…

    « Avec Martha, Fassbinder s’est rapproché du film hollywoodien auquel il aspire. »

    Wilhelm Roth (Fassbinder, éd. Rivages/cinéma, 1986)
    Martha

    Séances

    • jeudi 4 octobre à 20h00
    • lundi 15 octobre à 14h00
    • vendredi 19 octobre à 16h20
    • mercredi 24 octobre à 18h00
    • lundi 29 octobre à 14h00
  • TOUS LES AUTRES S'APPELLENT ALI

    Angst essen seele auf (RFA, 1973) 1h33
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Brigitte Mira, El Hedi Ben Salem, Irm Hermann…

    Dans un bar fréquenté par des travailleurs immigrés, Emmi, veuve d’une soixantaine d’années, fait la connaissance d’Ali, un Marocain de vingt ans de moins qu’elle…

    Fassbinder s’inspire de Tout ce que le ciel permet de Douglas Sirk, avec Rock Hudson, pour imaginer cette histoire d’amour entre deux êtres qui n’étaient pas destinés à se rencontrer.

    Tous les autres s'appellent Ali

    Séances

    • samedi 6 octobre à 20h45
    • lundi 15 octobre à 18h30
    • mercredi 24 octobre à 16h00
    • vendredi 26 octobre à 18h40
    • mardi 30 octobre à 20h30
  • EFFI BRIEST

    Fontane Effi Briest (RFA, 1974) 2h21
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Hanna Schygulla, Wolfgang Schenck, Ulli Lommel…

    Dans les années 1890, Effi Briest, dix-sept ans, épouse un baron et s’installe avec lui dans une petite ville où elle est mal acceptée, mais un autre homme tombe amoureux d’elle…

    Adaptation fidèle du roman de Theodor Fontane, Effi Briest est le premier grand succès public de Fassbinder.

    Présenté par Hanna Schygulla mercredi 10 octobre à 17h (en partenariat avec les Écritures croisées)

    Effi Briest

    Séances

    • mercredi 10 octobre à 17h00
    • jeudi 18 octobre à 14h30
    • lundi 22 octobre à 14h30
    • mardi 23 octobre à 20h00
    • dimanche 28 octobre à 16h45
  • LE DROIT DU PLUS FORT

    Faustrecht der freiheit (RFA, 1974) 2h04
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. R.W. Fassbinder, Karlheinz Böhm, Peter Chatel…

    Franz, un jeune forain qui a perdu son emploi, gagne à la loterie et rencontre un bourgeois très intéressé par son argent…

    Présenté par Pierre Gras (écrivain et enseignant en cinéma, auteur de plusieurs articles sur le cinéma allemand contemporain et d’un essai : Good bye Fassbinder ! le cinéma allemand depuis la réunification, éd. J. Chambon, Actes Sud, 2010) et suivi d’une discussion samedi 6 octobre à 14h30

    Le Droit du plus fort

    Séances

    • samedi 6 octobre à 14h30
    • lundi 8 octobre à 18h20
    • vendredi 19 octobre à 20h30
    • jeudi 25 octobre à 16h00
    • lundi 29 octobre à 18h00
  • ROULETTE CHINOISE

    Chinesisches roulette (RFA, 1976) 1h26
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Margit Carstensen, Anna Karina, Alexander Allerson…

    Angela, une jeune fille handicapée, invite ses parents divorcés à venir passer le week-end dans la maison de campagne familiale. Chacun arrive avec son amant, ignorant la présence de l’autre. Sur la suggestion d’Angela, une partie de roulette chinoise est jouée après le dîner…

    Fassbinder dresse ici le portrait d’une société allemande en pleine perdition.

    Roulette chinoise

    Séances

    • vendredi 5 octobre à 16h20
    • dimanche 7 octobre à 14h30
    • mercredi 17 octobre à 20h30
    • samedi 20 octobre à 14h30
    • jeudi 25 octobre à 18h20
  • L'ANNÉE DES 13 LUNES

    In Einem jahr mit 13 monden (RFA, 1978) 2h05
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Volker Spengler, Ingrid Caven, Gottfried John…

    Un transsexuel passe sa vie en revue, de son enfance de petit garçon au couvent, à sa rencontre avec un homme pour qui il deviendra une femme…

    « Le film décrit les rencontres de quelqu’un pendant les cinq derniers jours de sa vie et tente de découvrir, au vu de ces rencontres, si sa décision de ne pas aller au-delà de ce cinquième et dernier jour est irrecevable, au moins compréhensible, ou peut-être même acceptable. »

    Fassbinder
    L'Année des 13 lunes

    Séances

    • vendredi 5 octobre à 18h10
    • mercredi 17 octobre à 14h00
    • samedi 20 octobre à 18h20
    • lundi 22 octobre à 20h00
    • vendredi 26 octobre à 16h15
  • LE MARIAGE DE MARIA BRAUN

    Die Ehe der Maria Braun (RFA, 1978) 2h01
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Hanna Schygulla, Klaus Löwitsch, Ivan Desny…

    Maria Braun devient la maîtresse de Bill, un GI américain, après que son mari soldat est porté disparu. Mais celui-ci revient et surprend Maria et Bill ensemble…

    La reconnaissance publique de Fassbinder, en Allemagne et en France, n’arriva que tardivement, à la fin des années 1970, avec Maria Braun. Sommet de la dernière période du cinéaste, c’est un hommage au mélodrame hollywoodien et au maître de Fassbinder, Douglas Sirk.

    Suivi d’une rencontre avec Hanna Schygulla mercredi 10 octobre à 20h

    Le Mariage de Maria Braun

    Séances

    • vendredi 5 octobre à 14h00
    • mercredi 10 octobre à 20h00
    • mercredi 17 octobre à 16h30
    • samedi 20 octobre à 20h40
    • dimanche 28 octobre à 14h30
  • LOLA, UNE FEMME ALLEMANDE

    Lola (RFA, 1981) 1h55
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Mario Adorf, Barbara Sukowa, Armin Mueller-Stahl…

    En 1957, von Bohm est nommé directeur des travaux publics dans une petite ville de RFA. Il s’oppose rapidement à Schuckert, individu louche et cynique, spécialisé dans la spéculation immobilière. Entre eux, une femme, Lola…

    « Lola participe d’un cinéma de l’ère atomique. Monstrueusement laid, affreusement beau, âcre et indécidable, comme ses personnages endimanchés, soudain sosies d’eux-mêmes, à la recherche de leur dernière phrase, leur dernier geste, leur dernier rire. »

    Louis Skorecki, Libération

    Présenté par Pierre Gras samedi 6 octobre à 18h
    Lola, une femme allemande

    Séances

    • samedi 6 octobre à 18h00
    • lundi 15 octobre à 16h15
    • vendredi 19 octobre à 14h00
    • jeudi 25 octobre à 20h15
    • mardi 30 octobre à 16h15
  • LE SECRET DE VERONIKA VOSS

    Die Sehnsucht der Veronika Voss (RFA, 1981) 1h44
    Réal. R.W. Fassbinder
    Int. Rosel Zech, Hilmar Thate, Cornelia Froboess…

    Veronika Voss, actrice de cinéma déchue et souffrante, est soignée par une mystérieuse doctoresse, le docteur Katz, qui se livre à d’étranges activités…

    Dernier volet d’une trilogie consacrée à l’histoire de l’Allemagne à travers des portraits de femmes, Ours d’or au Festival de Berlin 1982 et avant-dernier film de Fassbinder, pour lequel le cinéaste s’est inspiré du mystérieux destin de l’actrice Sybille Schmitz.

    Le Secret de Veronika Voss

    Séances

    • mercredi 10 octobre à 14h30
    • mardi 16 octobre à 20h15
    • dimanche 21 octobre à 14h30
    • vendredi 26 octobre à 14h00
    • mardi 30 octobre à 18h30
  • QUERELLE

    (RFA/Fr., 1982) 1h48
    Réal. R.W. Fassbinder, d’après Jean Genet
    Int. Brad Davis, Jeanne Moreau, Franco Nero…

    Dans une atmosphère chargée de sensualité, le jeune et séduisant marin Querelle débarque à Brest. Le port devient le théâtre d’un jeu morbide et fascinant où se tissent des rapports d’amour et de haine dont Querelle est à la fois l’instigateur et le jouet…

    Le dernier film de Fassbinder (qui meurt avant d’en avoir achevé le montage), d’après Querelle de Brest de Jean Genet. Une « lente descente aux enfers de l’amour absolu » (Louis Skorecki).

    Querelle

    Séances

    • lundi 8 octobre à 20h45
    • mardi 16 octobre à 18h00
    • dimanche 21 octobre à 18h30
    • vendredi 26 octobre à 20h30
    • mardi 30 octobre à 14h00
Institut de l'image
Cité du livre 8 - 10, rue des Allumettes 13098 Aix-en-Provence cedex 2 - 04 42 26 81 82
Institut de l'image Cité du livre