institut

C’est avec le cinéaste américain Sidney Lumet que l’Institut de l’image ouvre la saison 2018-2019. Formé à la télévision dans les années cinquante, Sidney Lumet, disparu le 9 avril 2011, réalise son premier film pour le grand écran, Douze Hommes en colère, en 1957. Un film qui reste aujourd’hui l’un des plus marquants du cinéaste, et où transparaît déjà un goût prononcé pour les affrontements à huis-clos, une affection pour les personnages « seuls contre tous », ou encore une obsession pour les grands sujets qui hantent la démocratie (ici la peine de mort, plus généralement le pouvoir, la justice, la corruption…), autant d’éléments récurrents de son œuvre future. Une œuvre importante qui s’articule, dans ses meilleurs films, autour « d’une interrogation essentielle : celle d’un artiste américain qui a pensé et pointé les trompe-l’œil, les simulacres d’une fausse démocratie toute puissante » (Bernard Benoliel & Jean-François Rauger, Cinémathèque française).

Sidney Lumet
  • DOUZE HOMMES EN COLÈRE

    12 Angry Men (USA, 1957) 1h35 – copie numérique (DCP)
    Réal. Sidney Lumet
    Int. Henry Fonda, Lee J. Cobb, Martin Balsam…

    Un jeune homme d’origine modeste est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. Le jury composé de douze hommes se retire pour délibérer et procède immédiatement à un vote : onze votent coupable, or la décision doit être prise à l’unanimité…

    Douze Hommes… est aujourd’hui un classique du film de procès, un huis-clos étouffant brillamment mis en scène, et une œuvre essentielle sur la peine de mort.

    Douze hommes en colère
  • LE PRÊTEUR SUR GAGES

    The Pawnbroker (USA, 1964) 1h56 – DCP
    Réal. Sidney Lumet
    Int. Rod Steiger, Geraldine Fitzgerald, Brock Peters…

    Sol Nazeman a vu disparaître sa femme et son fils dans les camps de la mort. Lui-même rescapé de la Shoah, il a quitté l’Allemagne et vit aujourd’hui à Harlem où, accablé par la culpabilité, il exerce le métier de prêteur sur gages…

    Tourné dans les rues de New York en son direct, porté par une splendide B.O. de Quincy Jones, The Pawnbroker est un film sur la persistance de la mémoire et sur la culpabilité du survivant.

    Le Prêteur sur gages
  • LA COLLINE DES HOMMES PERDUS

    The Hill (G-B, 1965) 2h03 – copie 35 mm
    Réal. Sidney Lumet
    Int. Sean Connery, Harry Andrews, Ian Bannen…

    Durant la Seconde Guerre mondiale, cinq hommes viennent d’être internés dans un camp militaire disciplinaire anglais situé en Libye. Ils font la connaissance d’un sergent sadique et d’une colline que les détenus, à la moindre incartade, doivent escalader encore et encore sous l’accablant soleil du désert…

    « Comme dans les meilleures oeuvres de Lumet, il s’agit ici d’un réquisitoire contre l’abus de pouvoir et l’inutilité de la violence… »

    Julien Carbon, Libération
    La Colline des hommes perdus
  • THE OFFENCE

    (G-B, 1972) 1h52 – copie 35 mm
    Réal. Sidney Lumet
    Int. Sean Connery, Trevor Howard, Ian Bannen…

    L’inspecteur Johnson, abîmé par son travail de policier qu’il exerce depuis plus de vingt ans, met la main sur Baxter, soupçonné d’une série d’agressions sur des petites filles dans la banlieue de Londres…

    « Daté de 1972, l’éprouvant et magistral The Offence (…) était jusqu’à ce jour [2007] inédit en France, et s’impose par la radicalité de ses partis pris formels comme une pièce capitale du puzzle passionnant que constitue l’œuvre très cohérente de Sidney Lumet. »

    Amélie Dubois, Les Inrocks
    The Offence
  • SERPICO

    (USA, 1973) 2h10 – copie 35 mm
    Réal. Sidney Lumet
    Int. Al Pacino, John Randolph, Barbara Eda-Young…

    Frank Serpico, jeune policier idéaliste, découvre à son entrée dans la police de New York que la corruption y est généralisée. Refusant d’intégrer ce système, il va se retrouver rejeté par ses collègues et ses supérieurs…

    Un portrait de New York dans les années 70, d’après l’histoire vraie de Frank Serpico, interprété par Al Pacino dans l’un de ses meilleurs rôles.

    Serpico
  • LE CRIME DE L'ORIENT-EXPRESS

    Murder on the Orient Express (G-B, 1974) 2h08 – DCP
    Réal. Sidney Lumet, d’après Agatha Christie
    Int. Albert Finney, Lauren Bacall, Jacqueline Bisset, Ingrid Bergman, Sean Connery…

    En visite à Istanbul, le détective Hercule Poirot embarque dans l’Orient-Express, luxueux train reliant la capitale turque à Calais. Un matin, alors que le train est bloqué par la neige, on découvre que M. Ratchett, antipathique homme d’affaires américain, a été assassiné dans sa cabine durant la nuit…

    Dix-sept ans après Douze Hommes en colère, Sidney Lumet signe un huis clos d’un tout autre genre avec cette adaptation de l’un des plus célèbres romans d’Agatha Christie, publié en 1934.

    Le Crime de l'Orient-Express
  • UN APRÈS-MIDI DE CHIEN

    Dog Day Afternoon (USA, 1975) 2h04 – copie 35 mm en état moyen
    Réal. Sidney Lumet
    Int. Al Pacino, John Cazale, Chris Sarandon…

    Un braquage dans une banque de Brooklyn échoue et se transforme en prise d’otages. La banque est bientôt cernée par la police et par les caméras de télévision…

    Porté par l’énergie d’Al Pacino, le film de Lumet est l’un des sommets du cinéma américain des années 70.

    Un après-midi de chien
  • NETWORK, MAIN BASSE SUR LA T.V.

    Network (USA, 1976) 2h01 – copie 35 mm
    Réal. Sidney Lumet
    Int. Faye Dunaway, William Holden, Robert Duvall…

    Licencié pour impopularité, le présentateur d’une chaîne de télévision dénonce ses employeurs et annonce son prochain suicide devant les caméras. Sa cote remonte alors en flèche et on confie rapidement à ce mystique proche de la folie l’animation d’une émission de télé-réalité…

    Un portrait au vitriol du monde de la télévision, qui reste toujours d’actualité(s). Un film curieusement très peu diffusé à la télévision depuis sa réalisation…

    Network, main basse sur la T.V.
  • EQUUS

    (G-B, 1977) 2h17 – DCP
    Réal. Sidney Lumet
    Int. Richard Burton, Peter Firth, Jenny Agutter…

    Un jeune homme, Alan, crève inexplicablement les yeux de six chevaux dans une écurie où il travaillait auprès de son employeur Harry Dalton et de la jolie Jill Mason. Martin Dysart, un psychanalyste de renom, tente de découvrir pourquoi…

    « Porté par ses deux admirables interprètes, Equus est un film passionnant, une joute de près de deux heures qui nous tient en haleine de la première à la dernière minute. »

    Olivier Bitoun, Dvdclassik.com
    Equus
  • À LA RECHERCHE DE GARBO

    Garbo Talks (USA, 1984) 1h44 – copie 35 mm
    Réal. Sidney Lumet
    Int. Anne Bancroft, Ron Silver, Carrie Fisher…

    Estelle est une femme divorcée qui se distingue par son anticonformiste. Un jour, elle apprend qu’elle souffre d’une tumeur au cerveau et que ses jours sont comptés. Dès lors, elle n’a plus qu’une volonté : rencontrer Greta Garbo, son idole de toujours…

    « La belle idée du film est de faire de cette recherche l’enclenchement d’une transmission a priori impensable, celle d’une détermination folle et imaginative. »

    Amélie Dubois, Les Inrockuptibles
    À la recherche de Garbo
  • LE VERDICT

    The Verdict (USA, 1982) 2h09 – copie 35 mm
    Réal. Sidney Lumet, d’après le roman de David Mamet
    Int. Paul Newman, James Mason, Charlotte Rampling…

    Avocat déchu et alcoolique, Frank Galvin racole ses clients dans les salons funéraires jusqu’au jour où il accepte de travailler sur l’affaire d’une jeune femme victime d’une erreur médicale et plongée dans le coma…

    « Véritable leitmotiv dans l’œuvre de Lumet, l’injustice est toujours ébranlée par ces figures d’anti-héros qui n’ont plus que pour seule conviction une foi inébranlable dans la justice des hommes. Le Verdict, admirable démonstration du savoir-faire du réalisateur de Serpico, est loin de faire exception : sens du détail, finesse du scénario, direction d’acteur prodigieuse. »

    Clément Graminiès, Critikat.com
    Le Verdict
  • À BOUT DE COURSE

    Running on Empty (USA, 1988) 1h55 – copie 35 mm
    Réal. Sidney Lumet
    Int. River Phoenix, Christine Lahti, Judd Hirsch…

    Arthur et Annie Pope, anciens activistes anti-Vietnam recherchés par le FBI depuis dix-huit ans, mènent une vie de fugitifs avec leurs enfants Harry et Danny, attachés à leurs drôles de parents et grisés par cette vie si particulière…

    « Film charnière dans la carrière d’un auteur qui a connu toutes les évolutions du cinéma américain depuis 1957, À bout de course est un déchirant passage de relais entre générations, un pont dressé au-dessus du vide où circulent, dans un dépouillement exemplaire, les plus intenses émotions. »

    Jacky Goldberg, Les Inrocks
    À Bout de course
Institut de l'image
Cité du livre 8 - 10, rue des Allumettes 13098 Aix-en-Provence cedex 2 - 04 42 26 81 82
Institut de l'image Cité du livre