institut

FRITZ LANG

Au mois de février l’Institut de l’image rend un nouvel hommage à Fritz Lang, dont il faut revoir les films régulièrement pour constater à quel point son œuvre tient une place importante dans l’histoire du cinéma, et pourquoi elle restera une référence pour des générations de spectateurs, d’historiens et de critiques. Chaque film ou presque de l’auteur de Metropolis et de M le maudit est (ou contient) une leçon de mise en scène, dont la précision et la maîtrise sont encore aujourd’hui étudiées dans toutes les écoles de cinéma à travers le monde. Le cours de cinéma de Jean-Michel Durafour sera pour ce second semestre (jusqu’au 5 avril) consacré à la construction de l’espace chez Fritz Lang, où l’on verra pourquoi « on reconnaît les grands cinéastes à la façon qu’ils ont d’inventer l’espace que leurs films réquisitionnent ».

Veuillez noter qu’à partir de ce mois de février, les espaces de programmation de la Cité du livre vont se révéler sous une nouvelle identité. La salle Armand Lunel prend place désormais dans La Manufacture et devient le Cinéma de la Manufacture.

Image en haut de page : Henry Fonda dans J’ai le droit de vivre (1937)

Fritz Lang
  • LES TROIS LUMIÈRES

    Der Müde Tod (All., 1921) 1h38 – DCP (muet)
    Réal. Fritz Lang
    Int. Lil Dagover, Walter Janssen, Bernard Goetzke…

    Pour sauver son amant des griffes de la Mort, une jeune femme se voit proposer par elle un défi : la Mort lui montre trois lumières qui représentent trois vies. Si elle peut en sauver une, son amant lui sera rendu…

    « Le sujet m’intéressait comme la mort elle-même m’a toujours intéressé. C’était aussi le premier film d’une série que je voulais centrer sur l’homme allemand : l’Allemand romantique dans Les Trois lumières, l’homme de l’après-guerre dans Dr Mabuse, l’homme du passé dans Les Niebelungen, l’homme technique du futur dans Metropolis. »

    Fritz Lang
    Les Trois lumières

    Séances

    • mardi 1er février à 18h00
    • jeudi 3 février à 14h00
    • mercredi 9 février à 18h30
    • lundi 14 février à 20h00
    • vendredi 18 février à 16h40
    • samedi 26 février à 14h30
  • METROPOLIS

    (All., 1927) 2h30 – DCP (muet)
    Réal. Fritz Lang
    Int. Brigitte Helm, Gustav Frölich, Alfred Abel…

    Au XXle siècle, Metropolis est une cité gigantesque, faite de gratte-ciels au sommet desquels les maîtres vivent dans de somptueux jardins fleuris. Dans les profondeurs ténébreuses de la ville, d’innombrables sous-hommes, à la démarche d’automates, l’échine courbée, travaillent et souffrent en silence, rivés à la machine qui les broie tel le dieu Moloch…

    Fresque visionnaire et politique, classique aux accents expressionnistes, œuvre fondatrice du cinéma de science-fiction, Metropolis est un monument.

    Film également programmé dans le cadre du cours de cinéma "construire l’espace", mardi 1er février à 13h30.

    Metropolis

    Séances

    • mercredi 2 février à 16h50
    • samedi 5 février à 19h30
    • dimanche 13 février à 14h30
    • mardi 22 février à 20h00
    • vendredi 25 février à 17h00
  • LES ESPIONS

    Spione (All., 1928) 2h30 – DCP (muet)
    Réal. Fritz Lang
    Int. Rudolf Klein-Rogge, Gerda Maurus, Lien Deyers…

    Haghi, chef d’un réseau d’espionnage mondial, a deux ennemis : un commissaire de police et un agent du gouvernement japonais qu’il essaie de vaincre grâce à ses deux meilleurs agents…

    « Les Espions est un thriller éblouissant, un modèle de cinéma d’action et de suspens truffé de scènes spectaculaires – poursuites en voitures, accident ferroviaire – et dont le style épuré et abstrait annonce les implacables films noirs de la période américaine de Lang. »

    Olivier père, Arte.tv
    Les Espions

    Séances

    • dimanche 6 février à 14h30
    • jeudi 10 février à 14h30
    • lundi 14 février à 17h00
  • M LE MAUDIT

    M (All., 1931) 1h57 – DCP
    Réal. Fritz Lang
    Int. Peter Lorre, Otto Wernicke, Gustav Gründgens, Ellen Widmann…

    La police recherche un maniaque psychopathe tueur de petites filles. Parallèlement, la pègre, à laquelle l’affaire porte préjudice, se lance elle aussi à la poursuite du criminel…

    Comme Metropolis, M le maudit, premier film parlant de Lang, est l’un des plus célèbres de son auteur. L’art de la mise en scène selon Fritz Lang s’y exprime dans tout son génie.

    Film également programmé dans le cadre du cours de cinéma "construire l’espace", mardi 22 février à 13h30

    M le maudit

    Séances

    • mercredi 2 février à 14h30
    • samedi 5 février à 17h00
    • jeudi 10 février à 20h30
    • dimanche 13 février à 17h20
    • lundi 28 février à 16h10
  • LE TESTAMENT DU DR MABUSE

    Das Testament des Dr. Mabuse (All., 1933) 2h01 – DCP
    Réal. Fritz Lang
    Int. Rudolph Klein-Rogge, Otto Vernicke, Gustav Diessl …

    Mabuse est interné dans un hôpital psychiatrique. Par l’intermédiaire de Baum, directeur de l’asile qu’il tient sous son pouvoir hypnotique, il parvient à monter une bande de crime organisé…

    Dans cette suite à son propre film de 1922, Dr Mabuse le joueur, le « diabolique » criminel devient sous l’oeil de la caméra de Fritz Lang une métaphore du nazisme (et sera d’ailleurs interdit par le régime hitlérien).

    Le Testament du Dr Mabuse

    Séances

    • mardi 1er février à 20h00
    • samedi 5 février à 14h30
    • mardi 8 février à 18h00
    • vendredi 11 février à 18h10
    • jeudi 17 février à 14h00
    • lundi 21 février à 20h10
  • J'AI LE DROIT DE VIVRE

    You Only Live Once (USA, 1937) 1h26 – DCP
    Réal. Fritz Lang
    Int. Henry Fonda, Sylvia Sidney, Barton MacLane…

    Après avoir été condamné et incarcéré pour le vol d’une voiture, Eddie Taylor sort de prison, bien décidé à regagner le droit chemin. Sa femme Joan a confiance en lui, mais la société, elle, se montre rancunière…

    Deuxième film réalisé par le cinéaste aux États-Unis après son exil, « J’ai le droit de vivre est le "Cantique des cantiques" de Lang, l’équivalent américain des Trois lumières. L’homme est pris au piège du destin : la femme aimante ne peut arrêter la destinée inexorable de son bien-aimé. » (Lotte Eisner, Fritz Lang)

    Présenté par Guy Astic (directeur des éditions Rouge Profond) et suivi d’une discussion jeudi 3 février à 18h20

    J'ai le droit de vivre

    Séances

    • jeudi 3 février à 18h20
    • lundi 7 février à 14h00
    • mercredi 9 février à 20h30
    • samedi 12 février à 16h30
    • vendredi 18 février à 20h45
    • mardi 22 février à 18h00
    • samedi 26 février à 18h30
  • CHASSE À L'HOMME

    Man Hunt (USA, 1941) 1h45 – DCP
    Réal. Fritz Lang
    Int. Walter Pidgeon, Joan Bennett, George Sanders, John Carradine…

    Lors d’une partie de chasse en Bavière, le capitaine Thorndyke, amateur de chasse anglais, tient Hitler au bout de son fusil à lunette. Capturé avant d’avoir pu faire feu, il parvient à s’échapper. De retour en Angleterre, des nazis le traquent…

    « Lang ne réalise pas un film de propagande, mais une œuvre romanesque, au déroulement imprévisible et au rythme trépidant. Chasse à l’homme est à la fois une réflexion sur la violence et une leçon de mise en scène. »

    Olivier Père, Arte.tv
    Chasse à l'homme

    Séances

    • mercredi 2 février à 19h45
    • vendredi 4 février à 16h15
    • dimanche 6 février à 17h30
    • mardi 15 février à 20h00
    • lundi 21 février à 18h00
    • lundi 28 février à 14h00
  • LA FEMME AU PORTRAIT

    The Woman in the Window (USA, 1944) 1h40 – copie 35 mm
    Réal. Fritz Lang
    Int. Edward G. Robinson, Joan Bennett, Dan Duryea, Raymond Massey…

    Un soir, en sortant de son club, le professeur Wanley rencontre une jeune fille, Alice, dont le portrait dans la vitrine voisine le fascinait depuis longtemps. Chez Alice, ils sont surpris par l’amant de celle-ci, qui les agresse. Wanley le tue accidentellement…

    Un homme ordinaire transformé en meurtrier par les événements, un fascinant portrait de jeune femme (comme dans Laura), tels sont les ingrédients de ce film noir, l’un des nombreux tournés par Lang à Hollywood.

    La Femme au portrait

    Séances

    • jeudi 3 février à 20h45
    • vendredi 11 février à 16h00
    • lundi 14 février à 14h30
    • jeudi 17 février à 18h20
    • samedi 19 février à 20h00
    • mercredi 23 février à 14h00
  • LE SECRET DERRIÈRE LA PORTE

    Secret Beyond the Door (USA, 1948) 1h38 – DCP
    Réal. Fritz Lang
    Int. Joan Bennett, Michael Redgrave, Anne Revere…

    Celia, jeune femme riche et charmante, épouse Mark, un architecte qu’elle a rencontré à Mexico. Mais au cours de leur lune de miel, Mark adopte des comportements étranges et finit par quitter sa jeune épouse sous un étrange prétexte…

    Une variation psychanalytique autour du thème de Barbe bleue, aussi inspirée par le Rebecca d’Hitchcock.

    Film également programmé dans le cadre du cours de cinéma "construire l’espace", mardi 8 mars à 13h30

    Le Secret derrière la porte

    Séances

    • vendredi 4 février à 18h20
    • lundi 7 février à 20h15
    • mardi 15 février à 14h00
    • jeudi 17 février à 16h20
    • mercredi 23 février à 20h30
    • samedi 26 février à 16h30
  • RÈGLEMENT DE COMPTES

    The Big Heat (USA, 1953) 1h30 – copie 35 mm
    Réal. Fritz Lang
    Int. Glenn Ford, Gloria Grahame, Lee Marvin…

    Le policier Tom Duncan se suicide en laissant une lettre où il révèle la corruption de l’administration de la ville qui est sous la coupe du gangster Mike Lagana. Dave Bannion pense qu’il y a une autre raison au suicide de son collègue…

    « The Big Heat remporta un grand succès immédiat. Lang le considérait comme le meilleur film de sa période américaine, et le comparait souvent à M pour la période allemande. »

    Lotte Eisner

    Film également programmé dans le cadre du cours de cinéma "construire l’espace", mardi 22 mars à 13h30
    Règlement de comptes

    Séances

    • mercredi 16 février à 20h30
    • samedi 19 février à 17h45
    • lundi 21 février à 14h00
    • mercredi 23 février à 16h10
    • vendredi 25 février à 20h00
    • dimanche 27 février à 14h30
  • LES CONTREBANDIERS DE MOONFLEET

    Moonfleet (USA, 1955) 1h27 – copie 35 mm
    Réal. Fritz Lang
    Int. Stewart Granger, Jon Whiteley, George Sanders, Joan Greenwood, Viveca Lindfors…

    En Angleterre, en 1757, John Mohune, un jeune orphelin de dix ans, arrive au village de Moonfleet, au bord de la mer, à la recherche d’un ami de sa mère, Jeremy Fox, chef d’une bande de contrebandiers…

    « Le coup de génie de Fritz Lang dans Moonfleet est d’avoir construit son film entre deux points de vue radicalement autonomes : le point de vue de l’enfant, le point de vue d’un adulte. »

    Alain Bergala
    Les Contrebandiers de Moonfleet

    Séances

    • jeudi 3 février à 16h10
    • vendredi 4 février à 20h30
    • mercredi 9 février à 16h40
    • samedi 12 février à 14h30
    • mardi 15 février à 18h00
    • lundi 21 février à 16h00
  • LE TIGRE DU BENGALE

    Der Tiger von Eschnapur (RFA/It./Fr., 1958) 1h37 – DCP
    Réal. Fritz Lang
    Int. Debra Paget, Paul Hubschmid, Claus Holm …

    Un architecte, Henri Mercier, est appelé par le riche maharadjah d’Eschnapur pour procéder à divers travaux. Pendant son voyage, le jeune homme s’éprend d’une danseuse sacrée, Seetha, et lui sauve la vie alors que son escorte est attaquée par un tigre dont la cruauté est légendaire. Il la revoit dansant parmi les prêtres, dans le temple…

    Film également programmé dans le cadre du cours de cinéma "construire l’espace", mardi 5 avril à 13h30

    Le Tigre du Bengale

    Séances

    • vendredi 4 février à 14h00
    • lundi 7 février à 16h00
    • vendredi 11 février à 20h30
    • mardi 15 février à 16h00
    • dimanche 20 février à 14h30
    • lundi 28 février à 18h30
  • LE TOMBEAU HINDOU

    Das indische Grabmal (RFA, 1959) 1h41 – DCP
    Réal. Fritz Lang
    Int. Debra Paget, Paul Hubschmid, Claus Holm …

    Une caravane recueille Mercier et Seetha qui ont fui Eschnapur et se sont perdus dans le désert. Ils se cachent dans la montagne mais sont bientôt rejoints par les hommes de Chandra…

    « Au-delà des clichés orientalistes, Lang met dans ce film testamentaire son imaginaire et ses images, ses rêves, ses mythes, ses obsessions. Pour beaucoup de critiques et cinéphiles français, Le Tigre et Le Tombeau sont les films par lesquels leur « rapport avec le cinéma s’est noué » (Serge Daney). »

    Bernard Eisenschitz
    Le Tombeau hindou

    Séances

    • lundi 7 février à 18h10
    • samedi 12 février à 20h30
    • mercredi 16 février à 16h00
    • dimanche 20 février à 16h40
    • vendredi 25 février à 14h30
    • mardi 1er mars à 20h15
  • LE DIABOLIQUE DR MABUSE

    Die 1000 Augen des Dr. Mabuse (All./Fr./It., 1960) 1h43 – DCP
    Réal. Fritz Lang
    Int. Dawn Addams, Peter Van Eyck, Gert Fröbe…

    Alors qu’il se rendait à la télévision où il devait faire d’importantes révélations, un reporter est retrouvé mort dans sa voiture. Peu de temps avant, le commissaire Kras avait été averti du drame par une vision du docteur Cornelius, un aveugle qui pratique la divination et informe la police à ses heures…

    « Le film muet à son sommet expressif (…) en 1922  ; l’avènement du parlant en 1933  ; le postcinéma accouché par la télévision en 1960 : Mabuse est le nom de tous les moments-cinéma transitoires. Nul doute que si Lang vivait encore, Mabuse serait déjà revenu pour accomplir aujourd’hui ses forfaits sur la toile, hackeur maléfique. »

    Jean-Marc Lalanne, Les Inrockuptibles
    Le Diabolique Dr Mabuse

    Séances

    • mardi 8 février à 20h30
    • samedi 12 février à 18h20
    • vendredi 18 février à 18h40
    • jeudi 24 février à 16h30
    • dimanche 27 février à 16h30
    • mardi 1er mars à 18h00
Institut de l'image
Cité du livre 8 - 10, rue des Allumettes 13098 Aix-en-Provence cedex 2 - 04 42 26 81 82
Institut de l'image Cité du livre